La saison des visites du Bureau des guides de Bourges commence avec quatre nouveaux circuits dans la ville. Pour voir Bourges autrement !

« Nous avons un programme établi de visites et de conférences. Mais les six guides-conférenciers indépendants avec lesquels nous collaborons peuvent établir des visites sur-mesure, d’une heure, d’une demi-journée ou d’une journée, pour un petit groupe. Nous sommes très sollicités. Nous pouvons également proposer la visite d’une petite église romane, par exemple », complète la présidente, Chantal Boulle.

La saison du Bureau des guides de Bourges est ouverte. Le programme des visites avec les guides-conférenciers commencera le lundi 7 mai, avec des nouveautés et des gourmandises, qui vont permettre de voir la ville sous un autre jour.

L’association a découpé la ville comme une fleur, en pétales. Quatre pétales, quatre circuits et un seul point de départ : la place Gordaine, les lundi 7, mardi 8, mercredi 9 et jeudi 10 mai, à 11 heures.

QUARTIER SAINT-BONNET

Tourné vers le marais, réaménagé au début du XX e siècle, ce quartier fut profondément modifié vers 1880 par le percement des boulevards. La construction du marché couvert Saint-Bonnet et, plus tard, la création du jardin des Prés-Fichaux, donnèrent à ce lieu un aspect moderne et animé. Toutefois, les cours adjacentes à la rue Édouard-Vaillant conservent encore leur charme pittoresque.

Lundi 7 mai, mercredi 6 juin, mercredi 4 juillet, mercredi 1 er et mercredi 29 août à 11 heures.

LE GHETTO

Au pied de la cathédrale, le quartier juif et ses rues tortueuses bordées par des maisons à pan de bois ou en pierres, symbolise parfaitement la ville ancienne. Même si la rue Bourbonnoux bourdonnait d’activités, le ghetto, lui, se refermait sur ses secrets et tentait de se protéger des agressions récurrentes des chrétiens. Proche de la cathédrale, le quartier semble aujourd’hui parfaitement paisible.

Mardi 8 mai, mercredi 13 juin, mercredi 11 juillet, mercredi 8 août, dimanche 9 septembre.

LA VILLE HAUTE

Ville des pouvoirs civil, politique et ecclésiastique, cette partie de la cité était le théâtre des allées et venues des Berruyers huppés. Nous sommes au centre de l’oppidum, au centre de la ville ancienne, au centre des pouvoirs décisionnaires. Le réseau des rues actuelles est encore calqué sur les voies tracées à l’époque romaine. Ce quartier est enserré dans l’ovale du rempart gallo-romain.

Mercredi 9 mai, mercredi 20 juin, mercredi 18 juillet, mercredi 12 septembre.

L’ENFER ET LE PARADIS

Autour du rempart gallo-romain, le quartier des artisans et des commerçants, ce circuit représente « l’industrie » à Bourges. Une rivière artificielle, l’Yèvrette, dont les traces sont parfaitement visibles, servait de force motrice aux différents moulins et ateliers dans le quartier Mirebeau. La rue de Poëlerie, la rue des Toiles, sont évocatrices de ces activités. Et au-dessus était le paradis, la bourgeoisie de la ville haute.

Jeudi 10 mai, mercredi 27 juin, mercredi 25 juillet, mercredi 22 août.

ET AUSSI

Le Bureau des guides de Bourges a également prévu des visites thématiques, qui débuteront avec la saison estivale. Bourges : ses jardins, avec le jardin de l’Archevêché, les Prés-Fichaux et le square du Cardinal-Lefèbvre ; Bourges : ses marais, avec les marais dès potron-minet. L’objectif de l’association n’étant pas de se cantonner à Bourges, les guides-conférenciers proposent également des visites à Dun-sur-Auron ou à Saint-Germain-du-Puy..

Pratique. Visite des lundi 7, mardi 8, mercredi 9 et jeudi 10 mai : départ
à 11 heures depuis la place Gordaine.
Tarifs : 6 euros, 3 euros pour les adhérents
du Bureau des Guides de Bourges, gratuité pour les moins de dix-huit ans. Contact : bureaudesguidesdebourges@gmail.com ; www.bourgesvisitestourismes.org